Le Toucan

Décidément, je réalise que ce projet d’exposition me fait sortir de ma zone de confort, un autre nouvel animal sur mon chevalet. Dans le cas présent, c’est au tour du toucan de prendre la vedette. Ce magnifique oiseau pourvu d’explosions de couleur comme dirait Tania fut une aventure des plus rafraichissante!

Il y a maintenant 20 ans que j’ai fait la rencontre de Tania. Cependant, malgré le temps qui passe, elle reste une personne qui m’est chère. Quel plaisir de reprendre contact et de l’entendre, sourire aux lèvres, me lire ses récits

Récit

Voici ci-dessous le texte dans sa version originale en espagnol ainsi que celle traduite en français. Les passages en caractères gras sont les mots qui m’ont inspiré pour ce tableau.

Version originale

Voici ci-dessous le texte dans sa version originale en espagnol ainsi que celle traduite en français. Les passages en caractères gras sont les mots qui m’ont inspiré pour ce tableau.

El tucán

Qué llamativa contradicción: el tucán con ese pico enorme de colores tan vistosos resulta que es un ave tan, pero tan tímida. Su nombre musical me ha encantado desde chiquita: mi primo Pastor se llama también Iván. Y elegimos como apodo afectuoso para él: Iván Tucán.

Pero no fue sino hasta mis treinta y tantos años que, en una visita a la zona arqueológica Palenque tuvimos la enorme fortuna de ver de muy cerca una parvada mitad negra como la noche, mitad brillante arcoíris y, encima de todo: ¡era numerosa! Las poquitas personas que estábamos ahí presenciamos aquella ráfaga de colores volar en cuatro diferentes direcciones. Los locales no dudaron en hacernos saber lo afortunados que fuimos de gozar el espectáculo silencioso que nos brindaron esos guardianes en el corazón de la exuberante selva tropical.

Version française

Le toucan
Quelle contradiction frappante : le toucan, au bec énorme et festivement coloré, s’avère être un oiseau timide. Tellement, tellement timide. Son nom si musical m’enchante depuis que je suis toute petite : mon cousin Pastor s’appelle aussi Ivan. Et, enfants, l’affecteux surnom que les cousins lui avons donné était: Ivan Toucan.

Je n’ai vu ces oiseaux majestueux dans la vraie vie que bien des années plus tard, lors d’une visite à la zone archéologique de Palenque. J’ai eu l’immense chance d’apercevoir, en plein vol, une masse d’ailes et plumes noires comme la nuit, parsemées de ces arc-en-ciels éclatants. On était à peine une poignée de gens qui avons été témoins de cette splendeur volant dans quatre directions différentes. Les larmes aux yeux, émue d’un tel élan de beauté, je me suis couchée sur le gazon pour mieux les apprécier. On savait, même avant qu’on nous le confirme, qu’un tel spectacle silencieux de ces gardiens de la jungle tropicale est tout à fait exceptionnel…

Photo référence

Andres Novales, jeune photographe de talent avec qui je collabore depuis des années maintenant, fait partie de ses chasseurs d’images téméraires qui s’engouffrent en plein cœur de la jungle. En d’autres mots, pour prendre ces photographies d’animaux incroyables dans leur milieu naturel, il doit s’y plonger complètement. Je dois admettre que c’est bien grâce aux réseaux sociaux que c’est possible pour moi d’entrer en contact avec ces photographes autour du globe, j’en suis si reconnaissante !

Solo Wanyama - Mexique

Thème du Mexique
Inspiré d’une photo de Andres Novales Wildlife
Inspiré du texte de Tania Siglinde

Dimensions: 18×36 po
Médium: Huile sur toile
Tous droits réservés

Disponible à la réservation,
par contre il sera possible de la récupérer qu’en octobre,
après l’exposition.
Prix: 1070$ +tx

et transport s’il y a lieu

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.